Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 18 décembre 2017 - Saint Sébastien
Vous êtes ici: Les cellules paroissiales d’évangélisation » De quoi il s’agit concrètement ? Quel est l’objet de ces cellules ? Quel est l’objectif final ?
 
ImprimerZoom

Source :

- Liens pour en savoir plus :

http://www.celsanar.fr.fm/

http://cellworldsystem.chez.tiscali.fr/

Anne Montmoton pour catholique.org


Mission

De quoi il s’agit concrètement ? Quel est l’objet de ces cellules ? Quel est l’objectif final ?

-Le système des cellules paroissiales d’évangélisation

CELLULE ...
C’est l’unité biologique fondamentale, capable d’avoir une vie autonome et de donner la vie à travers un processus de multiplication. L’ensemble organique auquel elle appartient est la paroisse et elle se met à son service. Ainsi la cellule d’évangélisation est un petit groupe de personnes lié par des relations d’ oïKos (c’est à dire des liens familiaux, de travail, d’amitié, d’intérêt en commun) qui cherchent à annoncer l’évangile et à permettre à l’Esprit Saint de faire des disciples du Christ. Elles sont destinées à s’agrandir et à se multiplier : chaque membre de la cellule amène peu à peu de nouvelles personnes (parents, voisins, amis, collègues de travail ou de loisirs). Quand il y a au moins quinze membres, la cellule donne vie à une autre cellule en se partageant et les deux nouvelles cellules recommencent à s’agrandir.

PAROISSIALE...

Le tissu où se greffent les cellules est la paroisse, définie par Jean-Paul II comme " communauté de foi et communauté organique, dans laquelle le curé qui représente l’Evêque diocésain, est le lien hiérarchique avec toute l’Église. ", "Christifideles Laici", 26
La paroisse est le lieu habituel de la vie sacramentelle et de la transmission de la foi (par la catéchèse et la prédication)... mais elle est souvent trop vaste pour être un lieu d’accueil à échelle humaine. Les cellules veulent être des "communautés de base" dans lesquelles une entraide fraternelle permet à chacun de progresser dans la ferveur. Elles sont aussi un lieu d’accueil pour les nouveaux convertis, qui ont généralement du mal à trouver leur place dans nos communautés. Les membres qui les composent sont aussi des "chrétiens de toujours" qui veulent être renouvelés dans leur foi, des chrétiens « recommençants », etc... Le développement des cellules ne se fait pas au détriment des mouvements existants, qui gardent leur place et leur raison d’être dans la paroisse.

D’EVANGELISATION...

La cellule, communauté de médiation entre la famille et la paroisse, a comme finalité l’évangélisation, en redécouvrant et en actualisant cet appel fondamental : partager Jésus avec les autres. Les membres des cellules sont unis par le désir commun de faire connaître Jésus le Christ. Ils ont fait l’expérience de sa présence vivante en eux ; ils continuent à l’accueillir en Église et à témoigner de Lui. Les rencontres de cellule sont un temps de prière et de soutien fraternel, sans lesquels il est généralement impossible de persévérer dans la mission ; mais l’activité principale des membres des cellules ne se réduit pas aux rencontres hebdomadaires. L’essentiel se fait tout au long de la semaine, dans les rencontres avec ceux qui constituent l’entourage quotidien de chacun.
L’évangélisation ne peut pas être l’oeuvre des prêtres seuls... mais de la communauté (cf. p. 10, Vat. II). Le prêtre, dans le cadre des cellules, a la possibilité d’accomplir pleinement son rôle de Pasteur, en accompagnant les laïcs dans leur mission de baptisés et de confirmés.

- L’oïkos

Terme du Nouveau Testament, l’"oikos" désigne "la maison, le milieu, la famille, l’entourage", le monde où se déroule la vie quotidienne de chacun, c’est-à-dire l’ensemble de nos prochains (notre parenté, nos voisins, nos collègues de travail, ceux qui partagent nos intérêts). Les lieux que l’on fréquente habituellement sont les plus favorables pour annoncer le règne de Dieu, parce qu’on y a déjà établi des relations stables. Plus est grande notre proximité naturelle avec quelqu’un, et plus on a de facilités ou d’occasions de lui proposer l’Évangile. D’autre part, l’évangélisation de l’oikos offre la possibilité de suivre ces personnes et de les accompagner dans leur cheminement... car elle s’appuie sur des relations déjà existantes.

- Les deux piliers fondamentaux : la prière et le service

Le service
Les cellules se réunissent une fois par semaine. Les réunions hebdomadaires sont des temps de formation à l’évangélisation par la prière de louange et d’intercession, par le partage de ce que le Seigneur fait en chacun et par un enseignement donné par le curé de la paroisse.
Mais leur engagement se situe au-delà de ce temps de réunion : c’est dans la semaine dans leur vie quotidienne, qu’ils s’engagent à annoncer la Bonne Nouvelle, auprès de tous ceux que le Seigneur met sur leur chemin. L’annonce de la Bonne Nouvelle se fait par les mots, mais surtout par les actes : à chacun de se faire serviteur des autres. "Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez vous aussi comme moi j’ai fait pour vous " (Jn 13,15). Le service est donc le premier pilier de ce système d’évangélisation. A la suite de Jésus le Christ, l’évangélisateur devient serviteur de tous (écoute, accueil, aide...). Comme Jésus lui-même est venu pour servir et non pas pour être servi, la première mission de celui qui évangélise est d’être disponible pour ceux qui l’entourent. Par le service, il témoigne de la foi qui le porte et est de cette façon, un disciple de Jésus. Il éveille ainsi chez l’autre le désir de Le chercher. Il peut alors lui annoncer explicitement l’Évangile, l’accompagner dans son accueil du Christ, le conduire à rencontrer la communauté chrétienne et en devenir membre. Dans tout ce processus, "l’Esprit Saint est l’agent principal de l’Évangélisation " (Paul VI). Il n’y a pas de prosélytisme mais la mise en application du commandement du Christ : "aimez vous les uns les autres comme je vous ai aimé ". C’est l’amour qui convainc, chaque membre des cellules voyant dans l’autre un envoyé du Christ.

La prière
Le deuxième pilier est la prière. La prière doit être le point de départ de toute évangélisation et doit l’accompagner pas à pas. A Sanary par exemple, la paroisse a institué l’Adoration Perpétuelle Eucharistique. Le Saint Sacrement est exposé en permanence dans une chapelle. Les paroissiens, qui sont invités à passer 1 heure par semaine aux pieds de Jésus, prient pour acquérir une mentalité missionnaire. Cette chaîne de prière les rassemble autour de l’unique Pasteur, le Christ, pour porter l’évangélisation et les besoins du monde. L’évangélisation prend naissance et porte du fruit dans la prière. La prière d’adoration particulièrement, ouvre le cœur à l’action de l’Esprit Saint et au service des frères. C’est pourquoi dans la plupart des paroisses qui mettent en place des cellules paroissiales, il y a l’adoration permanente du Saint Sacrement.
Durant la rencontre de cellule , les membres prient ensemble pour ceux qu’ils évangélisent. Enfin chaque évangélisateur a choisi en prière quelques personnes qu’il confie au Seigneur quotidiennement. Ainsi, il est guidé, soutenu et éclairé dans son rôle de serviteur.

- Objectifs des cellules paroissiales d’évangélisation

1. Grandir dans l’intimité avec le Seigneur

2. Grandir dans l’amour réciproque

3. Partager Jésus avec les autres

4. Développer le ministère dans le corps mystique qu’est l’Eglise

5. Donner et recevoir du soutien

6. Former de nouveaux responsables

7. Approfondir notre identité de foi

Ces sept objectifs tracent le chemin collectif de la foi et font de la cellule un lieu de sainteté où l’Evangile est vécu.

Les cellules en elles-mêmes ne sont pas un aboutissement. On n’entre pas dans une cellule pour y rester ni pour y concrétiser son engagement. C’est dans la vie quotidienne que cet engagement se concrétise puisqu’il s’agit de vivre, à chaque moment de sa vie et dans la paroisse, le choix du Christ. La cellule est le lieu où chacun grandit dans l’intimité du Seigneur. C’est une communauté de médiation avant la grande communauté qu’est la paroisse. C’est donc la communauté paroissiale qui bénéficie de la familiarité grandissante des membres des cellules avec le Seigneur. Elle est renouvelée de l’intérieur. Quand ils se sentent prêts, les membres des cellules s’engagent dans un ministère paroissial : accompagnement des familles en deuil, liturgie, catéchèse, service des plus pauvres, chorale, préparation des mariages, journal, secrétariat, service paroissial de garde d’enfants, accueil des fidèles pendant les messes du week-end, soutien scolaire, etc... Petit à petit, la communauté grandit et se vivifie... "La foi se renforce en la donnant " (Jean-Paul II).

Pour résumer on peut dire que les cellules paroissiales d’évangélisation sont proposées aux baptisés pour :
• renouveler en eux la vie de leur Baptême ;
• devenir des artisans de la vie de leur paroisse ;
• construire une paroisse qui se donne pour tâche première l’évangélisation.

Cela se fait par la prière, l ’adoration du Saint Sacrement, le soutien fraternel.

Les cellules ne sont pas exclusives d’autre mode d’engagement dans la paroisse.
Elles ne sont pas des groupes de prière, même si la prière est à la source de leur dynamisme.
Elles sont une école de conversion par l’évangélisation.


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales